A première vue - Axel Rogier-Waeselynck

Du 8 janvier au 21 février 2013

L’exposition à première vue s’inscrit résolument dans le cadre de la résidence d'artiste à l’issue de laquelle Axel Rogier-Waeselynck réalisera une nouvelle oeuvre, contemporaine de celles présentées ici. Elle répond donc à plusieurs exigences, toutes liées à l’attention faite au contexte dans lequel l’artiste élabore chacun de ses projets.

Tout d’abord la volonté de confronter des idées ou des réalisations anciennes à un nouvel espace d’exposition afin de rappeler qu’une œuvre est affaire de tension entre les influences passées, les références mouvantes ou les sources d’inspiration qui l’ont nourrie, et la singularité du projet d’exposition et de l’espace dans lesquels elle trouve une nouvelle présence.

Ensuite, le souci de faire dialoguer ces pièces de références avec des œuvres nouvelles qui, à y regarder de plus près, relèvent de la proposition, de l’invitation à un usage de l’image, de l’objet, de la sculpture ou de l’installation selon une sensibilité et une "musicalité" propres à l’évocation et à la conversation.   

A cet égard, une sorte de désapprentissage de son rôle de spectateur est demandé au visiteur afin d’envisager les œuvres sous un angle dynamique, dans un mouvement, selon des déplacements et à partir de jeux multiples : présence/absence, plein/vide, champs/hors-champs, forme/contre-forme, lignes   de fuite, ....

Enfin, situer l’exposition dans une prospective, une vue plus longue - la relation entre création, architecture, société, urbanisme, paysage et environnement faisant partie des préoccupations de l’artiste – en interrogeant la relation entre la matière de l’œuvre, l’espace de l’œuvre et le public, chacun pouvant être en quelque sorte la "variable" de l’autre.

Olivier Godeux

 

A noter, ouverture exceptionnelle samedi 26 janvier à 14h (visite commentée).

Fenêtre de log